Que faut-il savoir sur les dépistages ?

Le dépistage est le seul moyen de connaître son statut vis-à-vis du VIH et des autres IST. Beaucoup d’IST ne présentent pas de symptômes. Seul un dépistage permet de les détecter.

Chaque IST demande un dépistage spécifique, il faut donc faire un bilan complet pour bien connaître sa situation.            

Aujourd’hui, c’est important de savoir le plus tôt possible si l’on est séropositif pour le VIH car, avec les traitements disponibles, une prise en charge rapide prévient l’évolution de l’infection vers le sida et augmente l’espérance de vie.

Quand faut-il se faire dépister ?

Cela dépend du nombre de ses partenaires : plus ce nombre est élevé et plus un dépistage fréquent est recommandé, que ce soit pour le VIH ou pour les autres IST. Cela dépend aussi du nombre de partenaires de son ou ses partenaires et de ses pratiques sexuelles.

Pour le VIH : un dépistage est conseillé une fois par an au minimum et chaque fois que l’on a un doute sur un risque. Mais si l’on a de nombreux partenaires sexuels, il est recommandé de se faire dépister tous les trois mois.

Pour les autres IST : pour ceux qui ont une activité sexuelle régulière avec plusieurs partenaires, il est conseillé de faire un bilan IST en même temps que le dépistage du VIH et à chaque fois qu’on a des symptômes ou que l’un de nos partenaires a une IST.

Il est important de noter que la plupart des contaminations n’ont aucun symptôme visible, ce qui signifie qu’aucun signe ne permet de les déceler. C’est pour cela qu’il est recommandé de faire des dépistages réguliers.

Et si vous avez un dépistage positif, pensez à prévenir vos partenaires sexuels ! C’est important pour qu’ils soient aussi pris en charge.

Où peut-on se faire dépister ?

Les dépistages s’effectuent dans des centres spécialisés : à l’hôpital, dans des laboratoires d’analyses de biologie médicale, dans des centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites virales et autres IST (les CeGIDD), dans des centres de santé dédiés. Ils sont aussi proposés par des associations habilitées dans certains lieux publics. On peut également se procurer en pharmacie des tests à résultats rapides à faire soi-même.

L’important est de choisir un endroit où l'on se sent en confiance.

Il est recommandé de consulter un médecin avant de se faire dépister dans un laboratoire d’analyses de biologie médicale.

  • Les dépistages seront ainsi pris en charge par l’Assurance maladie.
  • Les types de dépistages seront mieux adaptés à votre situation.

On peut se faire dépister gratuitement et sans ordonnance :

  • A l’hôpital, les résultats sont disponibles quelques jours plus tard.
  • Dans un CeGIDD.
  • Par une équipe mobile ou une association habilitée lors de certains évènements ou dans certains lieux publics.